Clairière MORGANE

Clairière MORGANE

Les auras

De même que nous pensons à tout ce qui est nécessaire pour tenir notre corps physique en bonne santé et en bon équilibre, de même, par la pensée, nous pouvons modifier et apaiser nos émotions, examiner et rectifier nos désirs qui peuvent encombrer notre existence et faire gaspiller notre temps et nos meilleures qualités en poursuivant des buts et des objets non essentiels à l’harmonie de notre vie.

 

La matière subtile qui compose notre corps astral et notre mental est toujours en mouvement, car elle est constamment agitée par nos émotions, nos intentions, nos pulsions et nos pensées.

Lorsque l’homme en route vers la sérénité  acquiert une certaine maîtrise de soi, la matière fluctuante qui compose cette « Aura » s’ordonne, les couleurs gagnent leur place et sont plus facilement reconnaissables.

 

On parle toujours de l’aura, comme si il n’y en avait qu’une, mais en réalité il y a l’Aura astrale et l’Aura Mentale. A l’état de veille, ces Auras sont toujours autour de nous et ne sont visibles que par des personnes pouvant amener leur conscience sur les plans plus élevés que le plan physique. L’Aura suit le contour du corps et peut même le dépasser de quelques dizaines de centimètres ou encore de beaucoup plus si son possesseur est très évolué spirituellement.

 

Le brun et le brun-verdâtre sont en rapport avec les ondes terrestres. Le Brun, le gris, mélangés au vert sur toute une aura, indique un être vraiment peu évolué ou bien doté d’un tempérament plein de dureté ou d’avarice. Ces couleurs peuvent également subsister en bas de l’aura, à l’endroit où elle touche le sol et marquer la trace de notre origine terrestre, voire animale.

Le gris est l’indice d’une profonde dépression morale qui va atteindre le physique si ce n’est déjà fait. Il peut indiquer une peur passagère et n’occupe alors que partiellement l’Aura par des bandes horizontales.

Le rouge cramoisi, avec toutes ses nuances, est la couleur de l’amour et des affections humaines. La rose rouge n’est-elle pas le symbole de l’Amour.

Le rouge sombre est la sensualité, la pulsion, le désir.

Le rouge teinte de brun, est une couleur terne qui dénote un amour égoïste.

Le rose, c’est l’affection pure et désintéressée. Voir la vie en rose c’est être dans un état d’optimisme total.

Le lilas, c’est l’amour altruiste et spirituel.

L’orange indique souvent l’orgueil ou l’ambition.

Le jaune est la couleur de l’intellectualité, avec ses nuances très nombreuses. Le jaune foncé ou terni indique une personne qui emploie son intelligence à des buts égoïstes. Il devient jaune citron à mesure que ses buts s’ennoblissent et devient même doré et brillant comme le soleil lorsque l’intellect se sublimise.

Le vert, c’est l’adaptabilité, vert sombre si cette adaptabilité indique la ruse et l’égoïsme , vert émeraude dans le cas ou elle dénote l’empathie et la compassion.

Le gris-vert est fausseté.

Le bleu est l’indice de la sagesse ou de l’amour spirituel. S’il est changeant, il peut-être simulation d’un sentiment élevé. Le bleu foncé est dévotion, adoration, le bleu plus clair, léger, montre l’idéal spirituel, montré mais, pas toujours ressenti quelque fois. Teinté de rose et devenant lilas, c’est l’amour universel porté à un degré élevé.

 

A mesure que la matière de notre astral s’affine, elle est en accord avec d’autres niveaux de cet astral . Ce sont les pensées altruistes et désintéressées, l’égalité d’humeur, l’amour de la création, la franchise, la méditation sur des sujets spirituels qui constituent nos meilleures aides.

C’est la brillance des couleurs  qui indique l’intensité des caractéristiques bonnes et positives. Les couleurs ternes ou brouillées ont la signification contraire.

 

A l’état de veille, notre corps astral et notre corps mental prennent simplement la forme un peu elliptique du corps humain, tandis que lorsque notre forme astrale quitte notre corps physique durant le sommeil, elle a une parfaite apparence humaine, le plus souvent même vêtue comme l’individu dans la vie habituelle.

 

Le corps d’une personne peut renseigner sur son degré d’évolution, mais nous n’avons pas à nous préoccuper tellement de cela, ça ne doit pas devenir un simple objet de curiosité. L’essentiel n’est pas de s’exercer à voir les Auras des autres mais bien de rectifier la sienne.

Souhaiter avoir telle ou telle couleur d’Aura pour que les autres puissent la voir et non tels que nous sommes en réalité, c’est l’aspect superficiel du problème. Il ne faut pas chercher la considération des autres mais s’évertuer à acquérir nos propres couleurs de sagesse, de sérénité et d’amour.

 

Ouvrons-nous à la compréhension et recherchons la juste compréhension de ce que nous voyons. Voir sans comprendre, agir sans avoir acquis la sagesse peut réserver des surprises et même des déceptions. Ce n’est pas suffisant, il faut avoir un grand souci de progression et de recherche dans son évolution spirituelle. Nous n’avons jamais fini d’apprendre et de découvrir et cela nous engage à la circonspection pour nos jugements.



05/06/2015
0 Poster un commentaire