COLLEGE DRUIDIQUE DES GAULES

COLLEGE DRUIDIQUE DES GAULES

Deski - Kelenn - Unani ( Apprendre - Enseigner - Unir, la devise des Druides)

DESKI (Apprendre)

Il ne faudrait surtout pas y voir le sens que l’on pourrait appliquer à nos élèves, collégiens ou autres lycéens. Il ne s’agit pas d’une étude par cœur, être capable d’associer Marignan à 1515 ou de réciter la table de multiplication par 7, bien que ces formes d’exercices mémoriels soient loin d’être inutiles car ils constituent une forme de gymnastique de la mémoire.

Par apprendre, les Druides entendaient : écouter, comprendre et retenir, ce n’était pas seulement emmagasiner des informations mais aussi être capable de les exploiter et de les vérifier sur le terrain. Du reste, ce terme de compréhension est repris dans notre Grande prière : « Donne nous, Ô Dieu, la compréhension »

Bien entendu, cela demandait énormément de temps, ce qui expliquait l’extrême longueur des études chez les candidats au druidicat. Apprendre n’a pas de limites, chaque jour l’existence apporte des données supplémentaires à la connaissance de chacun, un Druide est un perpétuel étudiant.

 

KELENN (Enseigner)

Dans les collèges druidiques, l’enseignement se faisait oralement et ce pour 2 raisons essentielles

- la première rejoint l’apprentissage. Ce n’est pas en lisant des notes que l’on acquiert la connaissance mais bien en prenant conscience de ce qu’on lit, en l’intériorisant. Seuls, des repères, des signes, des symboles étaient gravés et uniquement interprétables par ceux qui étaient en mesure de savoir les déchiffrer et les appliquer.

- la seconde, pour éviter que des informations de la plus haute importance risquent de tomber sous les yeux ou entre les mains de personnes incapables d’en comprendre le sens profond ou, pire encore, mal formées ou mal intentionnées qui auraient pu les détourner à un usage personnel, voire mauvais.

Enseigner, c’est être capable d’éveiller la réflexion chez l’initié, de lui faire passer un message compréhensible mais seulement s’il est capable d’en comprendre le sens profond, d’avoir su réaliser sa propre mutation alchimique.

 

UNANI (Unir)

C’est la phase finale de l’opération, c’est confronter, discuter, comparer, mettre en commun la somme de toutes les connaissances acquises, d’en distiller la quintessence afin de mettre toutes choses en harmonie avec le plan divin de la création et de pouvoir crier LA VÉRITÉ A LA FACE DU MONDE.

 

Druide /|\ KAD GWIR

 



14/02/2018
1 Poster un commentaire