Clairière MORGANE

Clairière MORGANE

La symbolique de nos rituels

Nous commençons toujours nos rituels par les 3 cercles de la Croix Druidique. Ceux-ci représentent l’union du microsome et du macrosome, c’est à dire l’homme ayant atteint la perfection. Le cercle est donc une figure symbolique de l’infini, de la divinité dans tous ses aspects. Ainsi lorsque nous faisons nos 3 cercles, nous représentons l’INCREE dans sa perfection, nous entrons en contact avec lui. Certains pensent que le cercle est une figure destinée à nous protéger, c’est exact, mais, c’est plutôt le contact conscient et spirituel avec l’INCREE qui offre la sécurité et l’inviolabilité., d’où l’importance d’une période de méditation et de concentration avant d’effectuer les 3 cercles.

 

Dans nos rituels, le feu est le symbole de l’illumination, de la connaissance, de l’expérience, de l’intuition et de toute la lumière intérieure, en quelques mots, toutes les analogies symbolisant la lumière. Quand le Maître du Feu allume ce dernier, il allume sa propre lumière qui illuminera la nôtre.

 

Lors de la cérémonie de SAMAIN, le Héraut porte l’épée qui symbolise l’air. Elle est éclair de lumière qui apporte la connaissance. Associée à l’idée de luminosité, elle est liée, dans la tradition indo-européenne, à la notion d’axe du monde. Pour toutes ces raisons elle est l’attribut royal par excellence.

 

Le bâton* du Héraut  doit, selon la tradition être coupé du jour. Pour le Druide, il doit être en chêne, en bouleau pour le Barde, en if pour l’Ovate et en pommier pour la Druidesse. Avant de le couper, le Druide devait demander l’autorisation à l’arbre. La longueur du bâton est mesurée en coudées druidiques qui sont en relation avec le nombre d’Or (1.618) et le nombre Pi (3.01416), La coudée druidique mesurait 0.5236 m soit le 5ème du nombre d’Or au carré, ou le 6ème de Pi.

 

La coiffe représente la dignité de l’autorité du Barde, de l’Ovate ou du Druide, c’est à dire le degré de perfection de son esprit, d’où l’importance d’être sur un sentier initiatique. Le Tribann inscrit sur le bandeau frontal symbolise la manifestation de tout ce qui existe, de tout ce qui a été crée à jamais.

 

La saie symbolise la pureté absolue de nos pensées et de nos âmes. Lorsque nous la portons, elle nous protège sur tous les plans. A chaque rituel, elle se charge d’énergie cosmique et tellurique, d’où l’importance de ne la laver qu’une fois l’an, après LUGNASAD, pour recommencer un cycle à la cérémonie de SAMAIN. Par ailleurs il est recommander de la repasser soi-même car elle peut être perturbée vibratoirement comme un jeu de tarot en somme.

 

Quant à la Croix Druidique présente sur le jabot, elle nous met directement en communication avec la puissance infini contenue dans tout son symbolisme et qu’explique le Grand’Druide BOD KOAD dans son ouvrage « Les Druides, science et philosophie »

                                                                                                                 

 

                                                                                                    D.O.  VIROTUTIS

                                                                       En hommage à notre frère décédé bien trop jeune

 

* utilisé parfois en lieu et place de l’épée quand la fonction de Héraut est tenue par un dignitaire



17/10/2017
0 Poster un commentaire