COLLEGE DRUIDIQUE DES GAULES

COLLEGE DRUIDIQUE DES GAULES

Celtes et Croix Celtique

La croix celtique est, comme toutes les croix, un pentacle. Elle est la représentation d’une prière vers DIEU. La croix, par elle-même (croisement de 2 axes) est dans presque toutes les civilisations, la prière de l’homme vers son, ou ses Dieux. Elle rappelle, sans aucun doute, la forme de l’homme écartant les bras, demandant ou implorant, le regard tourné vers le ciel, que ce soit les Amérindiens avec leurs totems, les Égyptiens avec la croix « Aton » (ou Tau), les Celtes avec leur croix celtique.

 

La différence de la croix celtique avec les autres croix tient, peut-être, avec la présence d’un cercle dont le centre est le croisement des 2 axes de la croix. Ce cercle représenterait, à la fois, le soleil et la lune, tous deux divinités païennes. La croix des Celtes est entourée de suspicion, de craintes, de haine même. Pourquoi ? Simplement parce que les historiens « officiels » ont longtemps décrété, sans autre forme de procès, que le peuple Celte était un peuple barbare, méchant, cruel, mais surtout xénophobe. Mais, nous pouvons nous réjouir que, de plus en plus de chercheurs «honnêtes» et impartiaux, reviennent sur cette image, pour faire découvrir que nôtre ancienne civilisation celtique était tout à fait comparable aux brillantes civilisations antiques qui avaient, jusqu’alors, été elles seules à bénéficier des faveurs de «l’Histoire» entièrement formatée par le judéo-christianisme et qui n’avait rien compris ou, n’avait pas cherché à comprendre, la spiritualité des Celtes, un peuple fier et courageux et à leurs guides en ce domaine : les Druides.

 

Cette croix est donc la représentation d’une prière et, ce titre, on la retrouve encore dans de nombreux cimetières de régions de culture « celte » comme la Bretagne, l’Écosse, l’Angleterre et, surtout, l’Irlande. Nous ne pouvons malheureusement que déplorer l’utilisation dévoyée de ce symbole, pourtant purement spirituel, par des organisations politiques, souvent extrémistes (tout comme la svastika, symbole magique par excellence a été récupérée par le nazisme), et ce, à cause, d’un manque total d’explications et de compréhension sur la symbolique de ce pentacle.

 

Du reste, dans le même esprit critique, voire malveillant, s’est trouvée entraînée la Croix Druidique, qui, contrairement à sa consœur celtique, ne voit pas ses axes dépassés du cercle extérieur. De plus, elle a une forme définie et cotée, et, toutes ses mesures et représentations végétales, ont une valeur ésotérique que ne possède pas la croix celtique.

 

Les Druides avaient et ont encore, une notion de gardien de la spiritualité des Celtes, de conseillers et surtout de sages.

Même si le plus gros de la philosophie druidique d’origine a été occulté par la nouvelle religion «imposée» et s’est plus ou moins perdu avec le temps, l’essentiel de leur enseignement a pu être sauvegardé dans les chants bardiques et aussi à l’abri des murs de monastères, échappant à la fureur destructrice du culte de Rome, notamment bénédictins et cisterciens.

 

Les Celtes était un peuple fier, intelligent, ouvert aux autres, cultivant l’amitié, féru d’art, de musique, habiles artisans en ferronnerie, en orfèvrerie, en tissage, en tonnellerie, excellents éleveurs et cultivateurs, mais aussi, bagarreur, râleur, aimant les festivités et la bonne chère. Les Français actuels, sont bien les dignes héritiers de leurs ancêtres Gaulois.

 

Nos ancêtres vénéraient plusieurs divinités qui régissaient chacune des lieux particuliers, des cycles du temps ou des événements de la vie courante, mais, croyait en une intelligence suprême, un Dieu unique, que nous appelons l’INCRÉE. Du reste, les saintes et saints des églises et de certains lieux considérés comme miraculeux, ne sont rien d’autre qu’une reprise sous d’autres noms du culte de ces divinités locales. Notons aussi que la plupart des grands édifices du culte catholique, ont été édifiés sur des endroits déjà considérés comme sacrés par les Celtes.

 

D’après un texte du Barde GWYON



08/02/2018
0 Poster un commentaire