Clairière MORGANE

Clairière MORGANE

Les Celtes et le Monde des Esprits

Les peuples Celtes, dont l’âme collective forgée par les Druides, était particulièrement sensibilisée à toutes formes de manifestations ou phénomènes extrasensoriels, voyaient ces possibilités de contacts avec l’autre monde comme tout à fait normales voire habituelles. Pour eux, percevoir la présence des esprits de la forêt, des sources, des rivières, de l’air, du feu ou, de ceux passés de l’autre côté de la vie, pour le monde des îles bienheureuses, ou Tyr N’an Og n’avaient rien d’impossible.

Du reste, lors de la grande Fête de Samain, les esprits des désincarnées étaient invités à se joindre aux festivités et à partager le repas des vivants. Par contre, lors de la célébration de Beltain, c’est les vivants qui avaient possibilité, pour les plus perceptifs, d’aller visiter le monde des désincarnés. Croyant fermement à la loi des réincarnations, quoi de plus naturel que d’avoir des manifestations de celles et ceux qui se trouvaient dans la zone « d’attente ».

Ces pratiques se perpétuent encore actuellement lors de nos cérémonies druidiques. De plus à chaque cérémonie, un « officiant », récite la prière aux « Grands Êtres », ces esprits supérieurs qui ont atteint le dernier stade des réincarnations et sont devenus des « guides », des « maîtres ascensionnés » et ont pour mission désormais de servir à l‘élévation spirituelle des peuples.

 

Léon Denis, Druide Screen Shot 04-14-16 at 08.40 PM.PNG Spiswell, donne une remarquable description du monde des esprits, de son organisation, de sa hiérarchie et des bienfaits qu’il eut apporté, non seulement aux vivants mais aussi aux âmes en détresse, errant dans les bas fonds du monde astral, cherchant désespérément à se libérer du joug et du poids de leurs erreurs commises dans leur précédente incarnation.

Par contre, il met en garde, celles et ceux qui, insuffisamment formés aux dangers que peut présenter la recherche de communication avec le monde des esprits, tomberaient sur des esprits malfaisants qui n’auraient d’autres buts que de les égarer, les pervertir, leur mentir et mêmes leur jouer des tours pendables (1).

 

Ces esprits mauvais sont sans cesse l’affut des moindres faiblesses des humains pour s’en réjouir et même en faire leurs victimes. Les « esprits frappeurs » et autres poltergeists et phénomènes de hantise en sont la parfaite illustration. Il est du reste curieux de constater que ces manifestations se font souvent en des lieux ou se trouvent des ados en mal de personnalité et donc particulièrement vulnérables aux agressions de ces âmes perdues.

 

Donc, laissons le soin aux humains particulièrement élevés dans le domaine spirituel, ou ayant un « don médiumnique » certain, cette faculté de communication et, surtout méfions-nous des charlatans ou escrocs de tout poil, qui n’ont aucun don hormis celui de profiter pécuniairement de la douleur que peut ressentir quelqu’un après un deuil ou désireux de régler un problème personnel éprouvant. Comme en toute chose, les vraies personnes crédibles sont celles qui savent faire preuve de capacité mais aussi d’honnêteté et désireux d’aider sincèrement leurs semblables.

 

Depuis la fin de la mainmise exclusive de l’Eglise sur les consciences et surtout à partir de la fin du 19ème siècle et jusqu’à nos jours, le spiritisme sous l’impulsion d’Allan Kardec (2), qui se considérait comme la réincarnation d’un Druide, à connu une vogue sans précédent, les sociétés spirites se sont mises à pulluler avec plus ou moins d’efficacité, avec là aussi une bonne dose d’escroquerie mais aussi des réussites avérées. Encore maintenant, les « médiums » sont fort recherchés et même médiatisés, tout étant désormais une malsaine opportunité de spectacle.  Même le Grand Victor Hugo était fort amateur de séances de spiritisme.

Dans la première partie du 20ème siècle, le célèbre visionnaire et thaumaturge Américain Edgar Cayce, ouvrit la voie à une nouvelle forme de contacts avec les esprits et surtout les Esprits Supérieurs et Bienfaisants, qui lui permirent, non seulement de prophétiser mais également de soulager et guérir les maux physiques affectant parfois douloureusement celles et ceux qui venaient lui demander secours. C’est au cours de situations d’autohypnose qu’il pouvait se mettre en rapport avec ces Esprits. Très certainement, il avait alors accès à ce que l’on appelle dans le Brahmanisme : les « dossiers akashiques », le Grand livre de la destinée humaine.

Cette forme médiumnité du nouvel âge, reçue le nom de « Channels », elle ne se contentait plus de communiquer avec des esprits de défunts mais avec des « Entités Cosmiques » qui délivrent des messages spirituels et même établissent des diagnostics médicaux dans le seul but d’aider l’humanité à progresser. Bien loin des tables tournantes et autres tablettes « ouija », l’introspection et la méditation transcendantale sont les moyens utilisés par les médiums du Nouvel âge.

 

Le fondateur de notre Collège, Paul Bouchet, Grand Druide Screen Shot 04-14-16 at 08.40 PM.PNG Bod Koad, relate qu’il était en contact avec un Esprit Supérieur, qu’il désignait sous le nom de « Maître André » et à qui il s’adressait régulièrement pour obtenir des conseils ou des réponses et même aider des âmes en détresse (3). Robert Ambelain, donne à ces maîtres supérieurs, le nom « d’Athrawon » (4).

 

En septembre 1991, encore Barde du CDG, j’avais eu l’occasion avec notre regretté frère le DruideScreen Shot 04-14-16 at 08.40 PM.PNGKevrinel, et un jeune disciple à l’époque, devenu 24 ans plus tard le Druide Screen Shot 04-14-16 at 08.40 PM.PNG Kad Gwir, d’assister à une forte intéressante conférence d’un journaliste-auteur, Erik Pigani (5), qui s’était donné pour mission de faire connaître la théorie des « Channels » et nous avions pu constater alors une forme de similitude avec nos propres connaissances. Pour nous, les Celtes, nous retrouvions l’exact description des : « Âmes des Celtes et Esprits Bienfaisants des Ancêtres »

 

 

                                                                                                       Druide Screen Shot 04-14-16 at 08.40 PM.PNG KadFeal

 

 

 

(1) Léon Denis : « Après la mort – exposé de la doctrine des esprits »

(2) Allan Kardec : « Le livre des Esprits »

(3) Paul et René Bouchet : « Les Druides, science et philosophie »

(4) Robert Ambelain : « Les Traditions Celtiques »

(5) Erik Pigani : « Channels – les médiums du nouvel âge »

 



23/11/2016
0 Poster un commentaire