Clairière MORGANE

Clairière MORGANE

Le Sureau

Le sureau représente la  treizième lunaison du 25 novembre au 22 décembre.

De la famille des caprifoliacées, le sureau buissonnant, hermaphrodite, fleurit très odorant vers juin, et, fructifie en automne. Il hante les bosquets, lisières, haies et décombres, en sols riches en humus.

Le sureau informe surtout sur la richesse d’un sol, et, les agrobiologistes y installent leur tas de compost qui y mûrit très vite. Son bois blanc jaunâtre, dur et solide mais creux, a fournit des peignes, des jouets, son écorce, ses feuilles, ses baies, des teintures noires, vertes et bleu-lilas. Dans les villes, il supporte bien pollution et poussières. En cuisine, il fournit jus, vin, liqueurs, confitures, gelées, sirops, limonades.

 

Ses feuilles sont laxatives, ses fleurs soignent les voies respiratoires, mais aussi les engelures, brûlures et les eczémas. Ses fruits calment les névralgies et les rhumatismes.

 

Associé à la mort et à la résurrection, dernier à perdre ses feuilles, premier à les reprendre, son odeur rappelle la décomposition. Arbre de la 13ème lune, il représente aussi la malédiction du père (Paith terminant l’année) qui vient de racheter le fils (Ruis, Ram-rejeton, lune inachevée à cheval entre 2 années) auprès de la mère (Beith, recommençant l’année)



10/10/2017
0 Poster un commentaire