Clairière MORGANE

Clairière MORGANE

La patience

La patience est une vertu de l’âme et elle fait abstraction du futur, elle est liée à l’importance que l’on accorde au temps.

 

L’impatience, elle, montre la faiblesse de l’Ego, l’incapacité à vivre le moment présent et donc à maîtriser le temps.

 

L’impatient ne sait pas attendre, il s’oppose aux circonstances qu’il ne maîtrise pas, voire il les refuse. Il va rarement au bout de l’activité engagée. Il se précipite comme s’il avait le pouvoir de modifier le cours des choses.

 

Le patient, par contre, fait contre mauvaise fortune bon cœur, il sait attendre devant l’événement qu’il ne contrôle pas. Il est persévérant, méthodique, dans un effort constant qui rejette tout laxisme ou passivité.

 

Pour ce qui est de notre démarche druidique, la patience nous aidera à devenir humble, tolérant et détaché, mais il ne faut pas être pressé. Un Maître l’a bien dit : il n’existe aucun raccourci dans la recherche du mysticisme.

 

Ayant accepté le «but», on doit aussi accepter le «temps» pour se parfaire peu à peu et atteindre un jour  la nature divine de notre être, car, tout vient à point à qui sait attendre, et la réponse arrive toujours au moment ou nous sommes prêts à en tirer la leçon, la plus utile pour notre évolution.

 

 

                                                                                                                Druide Screen Shot 05-13-15 at 12.32 PM.PNG RAM

 .

 



06/10/2017
0 Poster un commentaire